Le baryton Dominique Côté natif de Notre-Dame-du-Rosaire au Québec est salué par le public et la critique pour sa voix chaleureuse et ses interprétations émouvantes. Premier prix d’opéra au concours international de Canari présidé par Gabriel Bacquier, prix du public à Marmande,  Dominique aime naviguer dans tous les univers musicaux que sa voix lui permet d’aborder. 

 

Le New York Times a récemment qualifié ses interprétations de      « fine vocal performance » pour ses récentes performances  avec Opéra Lafayette à New York et Washington. Son interprétation "virtuose" de la Comtesse dans Les Feluettes au Edmonton Opera a été encensée par le public et la critique. Opera News a souligné son « excellente » interprétation du Comte de Comminge dans Le Pré aux Clercs de Hérold au Wexford Opera Festival. L’hiver dernier, il a connu un immense succès au Théâtre du Nouveau Monde, où sa reprise du rôle de Nelligan à été qualifié de magistrale et immense. 

 

Dans les dernières années, Dominique a chanté Dr Falke dans La Chauve Souris au Grand Théâtre de Genève sous la direction de Theodor Guschlbauer et à l’Opéra de Montréal dirigé par Timothy Vernon,  il fut un des interprète principaux de L’affaire Tailleferre dirigé par Christophe Rousset à l’opéra de Limoges qui a fait l’objet d’une diffusion nationale et d’un DVD produit par Bel-Air Média. Également, le Baron Koffre dans Le Roi Carotte d'Offenbach à l'Opéra de Lille dans la mise en scène de Laurent Pelly,  Ajax II dans La Belle Hélène d’Offenbach à l’Opéra de Marseille, Frédéric dans Lakmé de Delibes à l’Opéra de Montréal, sans oublié le rôle-titre de Nelligan écrit par André Gagnon et Michel Tremblay à l’Opéra de Québec, l’Opéra de Montréal et sur disque avec l’Orchestre Symphonique de Montréal. 

 

 

Ses tout premiers engagements lui avait permis de chanter les rôles de Jean-Michel dans la comédie musicale La Cage aux Folles présenté au Théâtre St-Denis et au Capitol de Québec, Marius dans Les Misérables en français et en anglais avec l’Orchestre Symphonique de Montréal de même que Ziggy dans la création de la version symphonique de Starmania avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique du Centre National des Arts à Ottawa de même qu’avec l’Orchestre symphonique de Québec sur les plaines d’Abraham devant plus de 50 000 spectateurs. 

 

Au petit écran au Canada, il fut pendant plusieurs années Étienne Bernard dans Emma à TVA, Renaud dans Virginie à Radio-Canada et Éric Gaudry dans Jean-Duceppe à Télé-Québec. Il prête aussi sa voix à de nombreux personnages de dessins animés.

Sur disque, nous pouvons entendre Dominique dans deux premières mondiales: Nicandro e Fileno de Lorenzani avec Les Boréades de Montréal dirigé par Francis Colpron sur ATMA Classique, de même que sur La Société Anonyme des Messieurs Prudent de Beydts avec l'Orchestre Avignon-Provence sous la baguette de Samuel Jean pour l'étiquette Klarthe. Deux productions chaudement accueillies par la presse internationale.

 

Également apprécié comme interprète de mélodies, il fut choisi par les Jeunesses Musicales du Canada pour une tournée nationale dans plus de 25 villes canadiennes avec la pianiste Anne Larlee, de même que dans plusieurs villes de France avec la société musicale Alain Marinaro.

 

Récemment, il chantait Lélio de Berlio avec l'Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Kent Nagano de même que Phileas Fogg dans Le tour du monde en 80 jours pour le Bal des Enfants de l'OSM. Il chantait dans la série Le Cas Mozart avec le quatuor Vox Populi et les Requiems de Fauré et Duruflé au Festival Classica. On a pu aussi l'entendre chanter le Dancairo dans Carmen à l'Opéra de Montréal mise en scène par Charles Binamé et aussi Charlot dans Bonsoir Voisin de Ferdinand Poise à New York et Washington pour Opéra Lafayette. Il fut le soliste invité par Les Cowboys Fringants et l'OSM pour les concerts symphoniques du célèbre groupe qui a fait salle comble 6 soirs à la Maison Symphonique.

La saison dernière, il retrouvait  Carmina Burana de Orff pour 10 représentations avec Les Grands Ballets Canadiens, Noël s'est fêté au son du Messie de Handel avec l'Orchestre Philarmonique de Montréal,  il a repris le rôle titre de Nelligan, l'opéra romantique de Michel Tremblay et André Gagnon au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal et en tournée au Québec dans une mise en scène de Normand Chouinard. La production de La Chauve Souris à l'Opéra de Québec, où il devait chanter Eisenstein a été annulé à cause de la pandémie. Pour terminée l'année, il est parti au Colorado pour chanter une adaptation du Maréchal Ferrant de Philidor, produit par Opéra Lafayette, au milieu d'un champ, distantiation sociale oblige! La production sera reprise au Wolf Trap Festival en septembre prochain.

Cet été, il sera de la distribution des Leçons de Maria Callas au Festival d'Opéra de Québec et chantera Sancho dans Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier avec l'Ensemble Caprice. En Novembre, l'enregistrement intégral de l'Opéra Nelligan verra le jour et en février 2022, le premier album solo de Dominique sera disponible. Consacré à l'oeuvre de Lionel Daunais, le disque a été enregistré au Domaine Forget avec Esther Gonthier au piano, produit par ATMA Classique.

Dominique Côté, baryton. Photo Julie Beauchemin